Crédits photo. ©Maxime Dufour

Margherita Balzerani, est curateur, critique d'art et consultante.

Après une maîtrise en histoire de l'art à l'Université de Rome La Sapienza, Margherita Balzerani se passionne pour l'étude des relations existantes entre les jeux vidéo et l'art contemporain lors de son Erasmus effectué à l'Université de Paris IV Sorbonne.
Suite à son DEA en histoire de l'art contemporain Margherita Balzerani entame une carrière professionnelle au département de l'Action Culturelle du Palais de Tokyo, site de création contemporaine de Paris.
Elle est chargée à partir de 2007 de la conception et coordination du projet TokyoFEEL et en 2008 de la préfiguration de l'antenne du Palais de Tokyo sur Second Life.
En 2007 Margherita Balzerani complète sa formation et intègre l'Ecole des jeunes entrepreneurs (Advancia/Negocia/ CCI Paris/Ministere des affaires Etrangeres) où elle obtient un MBA de Business Developper. (http://www.novancia.fr/)

Depuis 2005, Margherita Balzerani développe un travail critique et de commissaire d'exposition autour des enjeux esthétiques des nouveaux média sur la création contemporaine : le machinima, les mondes virtuels, le net-art, le bio-hacking et les nanotechnologies. Elle est à cet égard, l’auteur de nombreux essais sur des artistes contemporains.
En lien avec les mondes numériques, elle est directrice artistique du Reality Festival (2008) et d’Atopic (HAS, 2009-2010-2011) premiers festivals en Europe dédiés respectivement aux réalités virtuelles et aux machinimas (http://www.humanatopicspace.fr/).
En 2010, elle est Directrice Adjointe de l'Ecole de Manga Eurasiam-Paris, en charge de la Coordination et suivi des projets de publication (Kana, Kaze, Pika, Tonkam, Humanoïdes Associés, etc.) et Responsable de la communication et de l'événementiel de l'école.
Elle est Co-Curateur de http://www.lafiac.com (2011-2013) dédié à la diffusion et à la promotion du net-art et assure la direction artistique du projet OpenLab (2011) qui d’explore les rapports entre nanotechnologies et l’art contemporain (http://www.cda95.fr/fr/content/invisible-et-insaisissable).
Margherita Balzerani est également intervenante dans plusieurs écoles reconnues (ENSBA Paris, Gobelins, ENSCI Les Ateliers, ICART, Supinfogames, Eurasiam …)
Par ailleurs, elle est membre active de l’Observatoire des Mondes Numériques en sciences Humaines (http://www.omnsh.org/)
Entre 2010 et 2013 Margherita Balzerani a assuré la direction générale de Lille design (http://www.lille-design.com/) plateforme de développement, promotion et valorisation du design en Nord-pas-de-Calais.

Depuis mars 2014 Margherita Balzerani est en charge de la Direction Générale de l'IMAP, Institut des Métiers d'Art et du Patrimoine, le réseau d'excellence des métiers d'art en nord-pas-de-calais. http://www.imap-institut.com/